Alcor vous garde au frais pour le futur

Alcor
La Science fiction n’a pas fini de s’incruster dans le monde réel

Depuis bientôt 40 ans la Fondation Alcor Life Extension propose à ses clients de les cryogéniser (les congeler de façon scientifique…) afin de pouvoir les ranimer dans le futur, quand la médecine aura suffisamment progressé pour « ressusciter les morts ».

L’idée (et sa mise en œuvre) n’est pas neuve mais pose cependant certaines questions quant à sa viabilité. Commençons par une des plus évidentes, l’esprit et le corps sont ils deux choses distinctes ? Qu’est ce qui garantit qu’à la mort du sujet l’esprit, la personnalité, ou les souvenirs  ne disparaissent pas tout simplement ne nous permettant de ramener par la suite qu’un corps certes vivant mais « vide » comme un disque dur vierge.

Ceci nous amène à la question de la mort en elle même, à partir de quel moment peut on considérer qu’une personne est bel et bien décédé et au delà de toutes possibilités de réanimation  ? La réponse qu’on pourrais donner aujourd’hui diffère très probablement de celle que n’importe qui aurait pu vous donner il y a 200 ans. Pourquoi en serait il autrement dans l’avenir ? L’évolution des technologies et des sciences médicale est si rapide qu’il y a fort à parier que l’ultime frontière sera encore repoussée dans le futur.

La procédure de cryogénisation proposée par Alcor est la suivante :

Au moment du décès légalement prononcé les médecins passent le relai au équipes d’Alcor qui vont prendre en charge le corps du client qu’ils vont immédiatement placer dans un lit de glace où un dispositif spécial va procéder à un massage cardiaque, ainsi qu’à des insufflations d’oxygène couplé à l’administration de 16 médicaments afin d’empêcher le processus de décomposition des tissus le temps du transport jusqu’aux locaux d’Alcor. Ensuite l’intégralité du sang  est drainée hors du corps et remplacée par une sorte d’antigel qui vise à réduire la possibilité de formation de cristaux de glace dans les tissus qui pourraient détruire les cellules.

Alcor
Les chirurgiens d’Alcor préparent le corps de façon à éviter la formation de glace dans les tissus du « client »

On refroidit ensuite très progressivement le corps (-0.5°C toutes les heures) jusqu’à atteindre la température de -195°C ou il se trouve alors dans un état de biostase. Les corps sont ensuite préservés par 4 dans des containers inondés d’azote liquide en attendant le jour de leur résurrection.

Alcor
Allez ! Au Frigo ! c’est l’heure de la sieste !

C’est fascinant de voir comme le concept de la vie après la mort, autrefois l’apanage de la religion, devient désormais accessible à tous grâce à la science. Et vous, tenteriez vous l’expérience ?

Crédit image : Alcor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.