BIOM, un pas de plus vers l’homme bionique

Source : www.biom.com/

Professeur au MIT, Hugh Herr, est un mordu d’escalade.

En 1982 il perd ses deux jambes à cause du froid lors d’un accident en montagne.

Pour lui l’homme ne peut être brisé, alors il s’adapte, tout d’abord en construisant des prothèses qui lui permettent rapidement de reprendre l’escalade, puis il s’aperçoit qu’il peut adapter ses nouveaux membres à volonté.

il peut par exemple se créer des jambes lui permettant d’escalader la glace, de se grandir ou encore de se rapetisser.

Il fini par créer BIOM, une prothèse de jambe bionique complètement révolutionnaire.

Source : www.businessinsider.com

Elle permet non seulement de retrouver la possibilité de marcher mais offre également de nombreux avantages. Elles sont équipées de servomoteurs qui, actionnés de façon myoélectrique (voir l’article sur la main bionique),
permettent d’accompagner le mouvement de la marche et de le rendre ainsi plus naturel, plus confortable, plus simple et surtout moins fatiguant.

De plus la fixation sur le membre amputé se fait à l’aide d’une peau synthétique souple qui se rigidifie lorsqu’elle reçoit un courant électrique, augmentant ainsi le confort et la fiabilité du maintient.

« L’homme ne peut être brisé ni handicapé » rappelle-t-il, « c’est notre technologie qui peut l’être ».

A nous de travailler à améliorer notre technologie afin qu’elle puisse
suppléer à nos fonctions défaillantes, fonctions qui selon lui, « sont un
droit devant être accessible à tous »

Pour ceux qui ne parlent pas anglais, la vidéo ci-dessous montrera néanmoins l’efficacité spectaculaire de ces BIOMs qui sont plus que de simples prothèses comme l’atteste la démonstration émouvante de danse d’une victime des attentats de Boston.

Source et vidéo : Tedtalks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.