Canon à saumon, L’envolée lyrique

canon à saumon
« Serieusement ?! »
Bill le saumon

Un canon à saumon conçu afin d’aspirer les saumons hors de l’eau et de les propulser par dessus des obstacles tels que des barrages à été développé.

Les saumons sont des poissons qui naissent en eaux douces puis partent vivre dans l’océan, cependant pour se reproduire, ils doivent retourner dans ces rivières qui les ont vu naitre. Mais seulement voila, parfois la construction d’un barrage les désoriente, ce qui a poussé la société Whooshh innovations à s’impliquer par le biais d’un nouveau dispositif destiné à faciliter leur voyage.

canon à saumon
Whooosh !

Cela fonctionne un peu comme un tuyau pneumatique, le poisson nage et se présente à une extrémité et est aspiré dans le tuyau qui, constitué d’un tissu doux, forme un joint autour du poisson créant un vide qui le propulse à travers le tuyau à une vitesse avoisinant les 35 km/h.

canon à saumon
Et BOOM !

Les poissons se retrouvent hors de l’eau quelques instants seulement puis atterrissent dans l’eau de l’autre coté et sans dommages. 40 poissons à la minute peuvent ainsi être transporté  et l’engin leur permet d’effectuer des vols de 60m de long.

L’équipe, qui a testé le système à Kalama Falls, Columbia River Gorge et au barrage de Roza dans l’État de Washington a déclaré que les poissons sont heureux de nager jusque dans le tube par eux-même.

Encore une innovation intéressante qui pourtant faisait déjà rêver les anciens.

canon à saumon
Il fallait quand même être sacrément fêlé ou visionnaire pour envisager un truc pareil à l’époque.

Source : Sky News

3 réflexions au sujet de « Canon à saumon, L’envolée lyrique »

  1. Je, euh, wow … C’est assez bluffant, il ne faudrait pas que ce soit une excuse pour construire des ouvrages sans analyser précisément les impacts environnementaux. La migration des saumons n’étant qu’un aspect parmi tant d’autres.

    1. Absolument, mais je pense que la volonté initiale est vraiment de minimiser l’impact des constructions déjà existantes et aussi d’attirer l’attention sur la problématique. Disons que c’est déjà ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.