F.R.A. Des tours flottantes agricoles contre la faim

F.R.A.
La forme, bien qu’étrange, n’a pas été choisie par hasard…

La population mondiale fait face à une croissance que rien ne semble pouvoir ralentir et qui va de paire avec une augmentation significative des besoins en nourriture. Certains pays manquent cruellement de terres cultivables pour pallier à ces besoins et doivent, quand ils le peuvent, importer ce qu’il leur manque. F.R.A. (Floating Responsive Agriculture ou en francais, Agriculture Flottante Responsable) est un projet, réalisé par un groupe d’architectes, qui semble tout indiqué pour apporter une solution intelligente et durable à ce problème.

En raison de son manque de terres cultivables (2% de la surface du pays), de sa population à croissance rapide, et du prix élevé des loyers, Singapour importe 90% de sa nourriture et s’est donc imposé comme un candidat idéal au projet F.R.A..

F.R.A.
En plus d’être impressionnant et ambitieux, le projet n’est pas dénué d’esthétisme.

Ce projet présente plusieurs avantages. Ces tours sont flottantes, ce qui permet d’augmenter la surface cultivable du pays, elles ont une forme courbe qui maximise l’ensoleillement des cultures, elle permettent la production d’une nourriture locale de qualité et enfin, atout non négligeable, leur proximité avec les consommateurs limite fortement l’émission de CO2 provoqué par le transport de nourriture sur de longues distances.

F.R.A.
Avant
F.R.A.
Après

Cependant je ne pense pas que ce type d’initiative seule puisse résoudre le problème de la faim dans le monde. En effet, 1/3 de la production mondiale de nourriture est gaspillée et il faudrait peut être s’occuper de ce problème en priorité.

Il faut tout de même saluer l’initiative de ce projet qui représente malgré tout une avancée positive et inventive.

Source : Lumières de la ville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.