Geckos sexuels de l’espace, un nouvel espoir

Geckos space sex
Je n’ai tout simplement pas pu trouver d’illustration satisfaisante sur internet, alors j’ai du la faire moi-même. Veuillez pardonner mon amateurisme

Les amis des bêtes, des reptiles, des geckos ou encore les amateurs de sexe extrême peuvent se réjouir, après quelques jours d’attente fébrile et anxieuse, il semblerait que nos chers cosmonautes libidineux à écailles soit tirés d’affaire.

Comme je vous l’avais narré dans un article précédent, Roscosmos, l’agence spatiale fédérale Russe avait malencontreusement perdu le contrôle d’un satellite transportant, entre autres,  à son bord 5 geckos (1 mâle chanceux pour 4 femelles) dont la mission était de copuler frénétiquement sous l’œil infatigable de plusieurs caméras afin, soi-disant, d’expérimenter les effets de l’apesanteur sur la reproduction des reptiles.

La situation a cependant trouvé une issue heureuse quand samedi, les scientifiques de Roscosmos ont enfin repris le contrôle de ce que beaucoup appellent désormais le “gecko sex satellite”. Ils ont par ailleurs bon espoir de pouvoir reprendre les « expériences » avant de ramener nos 5 amis sur le plancher des vaches.

Si vous voulez mon avis, le porno reptilien orbital a encore de beaux jours devant lui.

Source : The Guardian

5 réflexions au sujet de « Geckos sexuels de l’espace, un nouvel espoir »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.