K5, Le robot patrouilleur de sécurité

K5
C’est vrai que si en plus il passait l’aspirateur alors là…

Dans un article précédent, je vous parlais de OSHbot, un robot de taille humaine faisant office de conseiller vendeur dans un magasin de bricolage. Aujourd’hui c’est une autre profession qui est convoitée par les machines, celle d’agent de sécurité, avec K5 le robot patrouilleur.

Conçu et fabriqué et testé par Knightscope en 2013, une startup basée à Montain View en Californie, plusieurs exemplaires de K5 patrouillent déjà depuis quelques temps sur le campus de Microsoft.

Mais quels sont les équipements dont bénéficie cet étrange suppositoire ambulant ?

Pour remplir sa tache, le K5 est doté de caméras, de senseurs, d’équipements de navigation, et de moteurs électriques, le tout empaqueté dans cet espèce de dôme alimenté par une grosse batterie. Il possède 4 caméras Haute définition sur chacun de ses 4 cotés, un système de reconnaissance de plaques minéralogiques, 4 micros, ainsi qu’une sorte de mini station météo pour mesurer la pression barométrique ainsi que les niveaux de dioxyde de carbone et la température (pourquoi ?!).

Son autonomie est de 24h pour une charge et quand c’est nécessaire, il roule de lui même jusqu’à son dock de rechargement ou il fait le plein en 15-20min seulement ! Le tout est connecté en wifi, ou par tout autre moyen de transfert de données sans fil, à un centre de surveillance ou des opérateurs peuvent avoir un accès à distance à toutes les informations récoltées par les capteurs.

Si une personne se retrouve face au K5 il s’arrête immédiatement. si vous restez trop longtemps sur son chemin, vous entendrez une faible alarme tandis qu’une alerte de bas niveau sera envoyée au centre de contrôle, si vous persistez une alarme suraiguë et assourdissante retentira et un opérateur utilisera le logiciel de contrôle a distance pour accéder aux capteurs, aux micros et réagir en conséquence.  Si en revanche vous êtes victime d’une agression, vous pouvez appuyer sur le bouton près du sommet du K5 afin d’appeler à l’aide. il est programmé pour identifier les comportements inhabituels comme, par exemple, une personne se baladant la nuit dans une zone non autorisée.

Ce robot est quand même encore assez limité, il suffit de lui demander de grimper un trottoir pour s’en rendre compte (Mouahahah).  Cependant il représente un pas de plus vers le remplacement inéluctable d’une grande quantité d’emplois divers par les automates intelligents.

Serons nous assez malins pour nous adapter à ce futur ou les promesses de plein emploi ressembleront de plus en plus à une vaste blague ?

Source : Technology review

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.