Leidenfrost effect, Homme VS Nitrogene liquide

Leidenfroste effect en action !
Ça ne sert à rien mais c’est la classe

Parfois, pour faire avancer la science, il faut savoir se salir les mains… ou alors savoir les plonger dans du nitrogène liquide… Et cela est possible sans dommage grâce au Leidenfrost effect.

Le nitrogène peut exister à l’état liquide entre -210°C et -195.8°C sous une atmosphère normale. Inutile de vous faire un dessin, c’est très très froid (le zéro absolu théorique étant situé à -273°C), d’ailleurs, pour vous donner un exemple, voici une vidéo ou l’on peut voir des fleurs se briser comme du verre sous l’effet du froid après avoir été plongées dans du nitrogène liquide :

Impressionnant n’est ce pas (et surtout très poétique) ? Alors on peut bien se demander comment est il possible de plonger la main dedans et de la ressortir indemne. La réponse, c’est le Leidenfrost effect. Le principe est vraiment simple. On a vu que le nitrogène est dans un état liquide jusqu’à -195.8°C, au delà il se met à bouillir et donc à se vaporiser. En fait imaginez un peu ce qu’il se passerait si vous déposiez une goutte d’eau sur une plaque chauffante à 195°C. La différence de température est telle, que les molécules d’eau en contact avec la plaque commencent immédiatement à se vaporiser, créant ainsi un fin coussinet de vapeur sous la goutte,qui, du coup, se met à « flotter » à environ 1mm au dessus de la plaque.

Leidenfrost effect
On voit bien le principe sur ce schéma

Et bien avec la main dans le nitrogène c’est pareil, la différence de température entre votre main et le liquide d’un froid extrême génère une fine couche  gazeuse qui (à condition de ne pas rester trop longtemps) protège votre main de la catastrophe comme c’est clairement démontré dans la vidéo suivante :

Alors attention ! Ne faites surtout pas ça chez vous bla bla bla le mec de la vidéo est un expert (ou un taré, c’est selon)  bla bla bla… vous connaissez la chanson !

Source : IFLS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.