Peek, un diagnostic à l’œil (enfin presque)

Source : www.peekvision.org/

285 millions de personnes dans le monde souffrent de troubles visuels. 39 millions d’entre eux sont atteints de cécité. 90% de ces personnes aveugles vivent dans des pays en voie de développement et on de faibles revenus. 80% des cas de cécité pourraient être évitées…

Une équipe d’ophtalmologistes en mission au Kenya a établi une centaine de centres de diagnostiques mais voilà, le matériel est coûteux, encombrant, nécessite du personnel entraîné et l’accès à l’électricité est parfois impossible dans certaines zones rurales.

Source : www.peekvision.org/

En réponse à cet ensemble de problèmes, ils ont crée Peek (Portable eye examination kit), une application qui, couplée à un accessoire imprimé en 3D (pour un coût d’environ 5$) se fixant sur le smartphone et permettant un examen précis de la rétine, est capable de relever tous les éléments nécessaires à un diagnostique pouvant mener a un traitement.

Le smartphone et l’accessoire (compter environ 500$ pour les 2) permettent de faire le travail d’une camera à 25.000$ pour un encombrement minimum.

Les données sont recueillies à domicile par un opérateur ayant bénéficié d’une formation extrêmement basique, et sont transmises à un centre de diagnostique pouvant être situé n’importe ou dans le monde. Elles y seront seront traitées et permettront la prescription d’un traitement ainsi qu’un suivi de chaque patient.

La possibilité de passer d’un équipement extrêmement lourd, encombrant et coûteux autant financièrement qu’en moyens humains à un simple opérateur muni d’un vélo et d’un téléphone, donne beaucoup d’espoir au domaine de la santé dans les pays défavorisés.

On ne peut donc qu’applaudir cette initiative et espérer qu’elle servira d’exemple pour les nombreuses problématiques qui frappent encore ces parties du monde.

Source et images : http://www.peekvision.org/

Vidéo : TEDtalks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.