Rosetta, la valse spatiale a commencé

Go Rosetta !
67P ou encore Churyumov Gerasimenko un joli petit nom pour une jolie petite comète

C’est avec une grande émotion relevée d’une légère appréhension  que ce matin aux alentours de 11h j’assistais en direct à la manœuvre de mise en orbite de la sonde Rosetta autour de la comète 67P (c’est plus court et plus facile à prononcer, mais moins joli que Churyumov Gerasimenko).

10 ans… c’est long, et pourtant nous y voici enfin arrivés. La mission de Rosetta est ambitieuse, elle a parcouru 400 millions de kilomètres afin d’entamer une série d’examens de la comète qui s’étalera sur une durée de 16 mois.

Rosetta et Philae
Rosetta déploiera Philae le 11 novembre (l’anniversaire de votre serviteur ;°) )

Elle a en prime la tache non négligeable d’y faire atterrir Philae une sonde plus petite chargée d’analyser la comète, notamment dans sa phase d' »éveil » (le moment ou, plus proche du soleil, la glace qui la compose se met à fondre en partie, libérant la fameuse chevelure ou « queue » composée de vapeur d’eau et/ou de gaz, caractéristique d’une comète.

Rosetta et Philae
Philae, une fois à la surface de la comète, n’aura que quelques mois devant elle avant que la chaleur du soleil n’ait raison de ses circuits

Les scientifiques de l’ESA (agence spatiale européenne) espèrent trouver dans la composition de la comète des molécules complexes qui pourraient être  à l’origine de la vie sur terre mais également, mais également plus d’explications sur la formation de notre système solaire. En attendant le prochain rendez-vous le 12 novembre à 16h35, je vous laisse avec une superbe photo prise aujourd’hui par Rosetta lors de sa mise en orbite.

Rosetta
La surface de la mystérieuse comète

Source : ESA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.