Sit & stand, La béquille mains libres

Sit & Stand
Le maintien est optimal mais quelque chose d’irrationnel me pousse à croire que j’aurais peur de me casser la figure.

Je ne peux qu’imaginer (veinard que je suis) ce que cela fait d’avoir une jambe dans le plâtre, cependant j’ai beau me souvenir de la curiosité  et de la gloire temporaire qui, dans la cour de récréation, entouraient chaque camarade qui se voyait affublé de plâtre et béquille, je ne peux pas m’empêcher de penser qu’en définitive, c’est probablement plus un calvaire qu’autre chose. Sit & Stand est une invention originale qui pourrait bien soulager l’épreuve que traversent les infortunés éclopés.

Sit & Stand
Il y a dans cette posture quelque chose du flamand rose ne trouvez vous pas ?

Le système du Sit & Stand sollicite le haut de la cuisse et la fesse du côté du membre blessé pour répartir le poids du corps. Ces parties sont mobilisées grâce à une assise fixée à la tige de la béquille.

Un mécanisme articulé au niveau de la fixation réduit les mouvements imposés à la jambe blessée lors des déplacements.

En outre, le design de l’assise a été conçu pour que celle-ci reste aérée et évite la compression des nerfs et des vaisseaux sanguins de la cuisse et la fesse.

L’autre avantage non négligeable est que le Sit & Stand permet une prise en charge quasi complète du poids de la jambe blessée. Ce qui n’est pas le cas avec des béquilles traditionnelles.

Le Sit & Stand est un prototype en attente de validation médicale qui probablement, au vu de son ingéniosité, devrait rapidement atteindre le stade de la commercialisation.

Source : Sciences & Avenir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.